• Bêtisier

    A la bonne page!

    A la bonne page! Il faut se rendre compte que pour jouer dans un orchestre, il faut une bonne capacité de synchronisation… que ce soit au point de vue de la ponctualité (gnak), de commencer les morceaux ensemble, de le terminer aussi ensemble, d’être juste ensemble, mais aussi lorsqu’on est arrêté et qu’il faut reprendre à une mesure précise.A ce titre, les nécessaires indications de reprise prennent parfois des formes inattendues, en voici un petit florilège: Le Chef:  – On reprend à 35… C’est quelque part entre 30 et 39 (comme quoi, il ne faut pas être nécessairement calé en math pour faire de la musique!).- – 177 pour tout…

  • Bêtisier

    De la détermination des programmes

    Le Chef dicte le programme de la prestation à venir : – On commence évidemment avec l’intro en fanfare, et on enchaîne immédiatement King Kong. – Ca va être dur : il est déchaîné. Si le paradis des bédéastes existe, Goscinny a dû sourire … Et cette remarque désabusée : Titanic, Pearl Harbor, Pirates des Caraïbes … c’est pas un peu bateau ? Prévoir un piano aqueux. Et ajouter le duo des dindons.

  • Bêtisier

    Taxi !

    J’adore cette scène, où Yves Robert interprète un Chef très digne, dans son propre film : Est-ce pour cette raison qu’il disait « jouez » pour lancer le tournage d’une scène ?