• Nos projets

    Brel

    (Les Flamandes – Madeleine – La valse à mille temps – Bruxelles) Arr. Dominique Wyckhuys Est-il possible d’interpréter l’inimitable ? Peut-être, à condition de ne pas vouloir faire aussi bien, et de prendre le parti de se décaler, ce que notre Chef n’a jamais hésité à faire. Un régal pour les trompettistes (avec sourdine et wah-wah) et pour les percus (avec clochettes, fouet, cor postal, crécelle et noix de coco). Et un bijou pour ceux qui regardent leur partition dans le détail : le détenteur des droits d’auteur sur les partitions de Brel s’appelle Editions Pouchenel (Polichinelle en bruxellois) …  

  • Nos projets

    A Swinkling Christmas

    (Let it snow – White Christmas – Frosty the Snowman – Rudolf the red-nosed Reindeer – Happy Christmas, War is over) Arr. Willy Hautvast Huy (concert de Noël) 2010 Ne cherchez pas « swinkling » dans votre dictionnaire : c’est un composé fait de « swinging » et « twinkling » (scintillant). Et pétillant. Un joyeux medley d’airs de Noël anglo-saxons, indispensable à tout concert de circonstance. Le dernier thème rappelle furieusement Stewball, dont la version anglaise -et moins triste- remonte au XVIIIe siècle. Mais c’est fortuit. Ou pas.

  • Nos projets

    A Discovery Fantasy

    Jan de Haan Ste-Cécile 2013 Au départ du générique d’une émission de vulgarisation musicale, Op zoek naar muziek (à la découverte de la musique), Jan de Haan présente cinq variations … disons très variées : thème, boléro (mais en 4 temps !), rondeau, intermezzo cantabile et final puissant. Le thème principal -qui rappelle Jeux sans Frontières- est parfois méconnaissable, mais l’ensemble fournit une très belle pièce d’harmonie, dans laquelle chaque pupitre trouvera à s’exprimer à son tour.  

  • Nos projets

    Pathways

    Michael Oare Ste-Cécile 2013 Quoi de mieux, pour ouvrir un concert festif, qu’une brillante ouverture ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, par le compositeur de Terminal Velocity (A tombeau ouvert) et de Uproar (Vacarme), nous avons là affaire à une oeuvre réfléchie et assez subtile. Intro rêveuse, passages dynamiques (la mesure en 5/4 aide), nombreuses variations de rythme, grand solo de flûte/carillon, il y a de quoi suggérer plein de choses. L’oeuvre serait une incitation à réfléchir à son chemin de vie.

  • Nos projets

    L’aile ou la cuisse

    Vladimir Cosma, arr. Michaël Smith Thulin 4/2013 Deux monuments du cinéma comique français (de Funès et Coluche) dans un film plus sérieux qu’il n’y paraît au premier abord, un réquisitoire contre la nourriture industrielle toujours d’actualité. La musique virevolte entre les scènes de poursuite en grandes pompes, la grandiose réception à l’Académie et la célébration des « noces de la poularde de Bresse avec le homard de Roscoff » (personne ne leur a demandé leur avis). Accessoire indispensable : une vuvuzela.