Ensemble Instrumental Waremmien

Les musiciens se dévoilent sur la toile!

Cole Porter

Quand j’étais gosse, la RTB avait programmé une émission musicale : « Les airs de Cole Porter ». N’en ayant jamais entendu parler, j’ai demandé à mon père :

– C’est quoi, Coleporteur ?

– C’est quelqu’un qui va vendre des marchandises chez les gens plutôt que dans un magasin.

– Ah, et il joue de la musique ???


Parmi ces airs, le sympathique Anything goes , l’air-vedette de la comédie musicale du même nom, un pamphlet contre les moeurs de la haute chocheté. Nous interprétons ce ragtime deux fois, calme puis presto, avec des impressions musicales très différentes.

Le dimanche 29 juin à 11h00, l’Ensemble Instrumental Waremmien aura le plaisir de vous interpréter son programme musical pour accueillir l’été. Ce concert gratuit aura lieu dans le Parc des Maïeurs, rue Charles Lejeune, à Waremme.

Nous espérons que le soleil sera de la partie et nous vous attendons nombreux !

 

Concert au parc 2014

En cas de mauvais temps, le concert aura lieu dans les locaux de l’Académie, en face de l’entrée principale du Parc (40 places assises)

Jan van der Roost

Orion a-t-il offensé les dieux par sa hâblerie, s’est-il attiré les foudres d’Artémis ou s’est-il intéressé de trop près à elle ? Les versions mythologiques divergent. Ce qui est clair, c’est qu’un scorpion géant le tua, que ses chiens le pleurèrent, et que tout ce beau petit monde fut envoyé au Ciel, les deux chiens près d’Orion et le Scorpion à l’opposé pour ne plus lui nuire. D’où quelques-unes des constellations les plus remarquables. Cette triste histoire a inspiré une marche solennelle, de style maure, très impressionnante. Un morceau  évidemment indispensable pour le concert « étoilé ».

 

Astor Piazzolla, arr. Klaas van der Woude

Le plus célèbre tango symphonique, écrit par Piazzolla à la suite du décès de son père, et récemment revenu dans les mémoires avec le film Tangos, l’exil de Gardel et lors du mariage du Prince héritier des Pays-Bas, ici dans une version pour harmonie fortement détanguifiée (?) mais tout aussi émouvante.

Savez-vous pourquoi on appelle « tango » un verre de bière additionné de grenadine ?

Continue reading

(Milord – Hymne à l’Amour – Mon manège à moi – La vie en rose)

Arr. Robert Kernen

Lancé pour les 50 ans de la disparition de la plus grande des petites, un medley difficile à placer, tant les airs sont connus. Personne ne pardonne un massacre quand c’est Piaf qui est en jeu. Le solo de l’Hymne à l’Amour est sans doute ce qu’un tubiste peut espérer de plus intense à jouer.

Notre interprétation lors du concert de Printemps 2015 :

 

Continue reading